Principes du Karaté Shotokan

Globalement, d’un style à l’autre, les méthodes d’entrainements restent particulièrement proches.

Les particularités se situent surtout dans l’usage de techniques plutôt que d’autres, aux niveaux des déplacements et des positions (plus ou moins basses) ainsi que des variantes aux niveaux de certains katas.

Ceci dit, voici en quelques lignes, une présentation des types d’entrainements utilisés dans notre style.

Kihon

Le travail des fondements, en ligne et seul (afin d’apprendre à maitriser la technique et chercher à développer des « sensations » permettant de faire en sorte que les mouvements soient « à l’intérieur » et ne nécessitent plus de réflexion pour être utilisés).

Kumité (en fait, les kumités)

Ippon kumité : attaques et ripostes sur un pas.

Sanbon kumité : attaques et ripsotes sur trois pas.

Gohon kumité : attaques et ripostes sur cinq pas.

Jyu ippon kumité : attaque libre sur un pas.

Voici pour les méthodes traditionnelles de combat.

Maintenant vous trouvez aussi les combats « version » compétition ou les enchainements orientés self défense.

En fait, toutes les méthodes sont bonnes, il convient cependant de ne jamais oublier les fondements de notre art martial.

Katas

(il s’agit des racines du Karaté-Do, du point de départ comme du point d’arrivée)

Les katas permettent d’enrichir sa pratique, de la faire évoluer et d’approcher le message que les Maîtres du passé nous ont laissé.

Sur un plan pratique (pour ceux qui découvrent), il s’agit d’enchainements codifiés qu’il faut reproduire de la manière la plus juste et qu’il faut savoir utiliser dans les autres domaines du karaté.

Un travail permanent de recherche au niveau des positions, de la stabilité, de la puissance, de la vitesse, de l’état d’esprit est nécessaire afin de pouvoir progresser dans ce domaine (qui, je le répète, ouvre la porte à une pratique particulièrement riche dans tous les secteurs du Karaté-Do).